L’hypnose : que faut-il savoir sur cette pratique ?

Avez-vous déjà entendu parler de l’hypnose, cet état de sommeil provoqué dans lequel la personne est en plein éveil et semble être passive et influençable ? Quelle que soit la réponse à cette question, il y a probablement certaines subtilités de cette pratique que vous aurez tout intérêt à connaître. Cet article vous apporte l’essentiel à savoir sur l’hypnose.

L’hypnose : qu’est-ce que c’est ?

L’hypnose : que faut-il savoir sur cette pratique ?Initialement, l’hypnose est une technique mise au point en psychiatrie. Son application provoque un court-circuit au niveau des processus mentaux et permet ainsi d’atteindre plus aisément l’inconscient. Dans cet élan, l’état hypnotique est considéré comme un état de conscience modifiée dans lequel vous percevez les réalités de manière différente.

Dans cet état hypnotique, vous vous concentrez sur ce qui a une réelle importance pour trouver la meilleure solution possible à un problème sans aucune barrière de la pensée ordinaire. Pour le maitriser, vous pouvez suivre une Formation hypnose à Lyon.

L’hypnose : les différents types ?

En matière d’hypnose, il existe plusieurs approches qui ont été développées au cours des années :

L’hypnose directe

Aussi appelée hypnose classique ou traditionnelle, ce type d’hypnose est le plus ancien de tous. Sa particularité est d’être autoritaire. L’hypnotiseur semble détenir un pouvoir et prend une position de supériorité.

L’hypnose ericksonienne

C’est le type d’hypnose le plus connu. C’est également celle qui insuffle plus de confiance aux patients. Les suggestions faites par l’hypnotiseur sont très permissives et sont bien accueillies par le patient qui ressent une certaine liberté et de la sécurité.

L’hypnose elmanienne

L’hypnose : que faut-il savoir sur cette pratique ?Ce type d’hypnose va généralement à l’essentiel sans faire de détour. L’hypnotiseur est également en position haute ici, mais se montre beaucoup plus permissif. Il fait 50% du travail et le patient fait le reste.

L’hypnose humaniste

Cette approche permet une conscience complète sans dissociation. Le patient peut, dans l’état hypnotique, parler du problème qu’elle rencontre à l’hypnotiseur. À ce dernier de l’amener à régler lui-même ledit problème.

L’auto-hypnose

Ici, c’est le patient qui va en hypnose de lui-même. Le thérapeute n’a pas de pouvoir pour influencer un tel état de conscience. C’est alors une pratique personnelle qui consiste à se conduire soi-même en un état de transe hypnotique à plusieurs fins.

L’hypnose spirituelle symbolique

C’est une approche récente qui invite à une expansion de conscience, à l’opposé de la majorité des techniques qui s’orientent vers une absorption de la conscience. De manière claire, dans un état d’hypnose spirituelle symbolique, vous vivez une expérience au-delà de vous, supérieure à vous.

L’hypnose Hyperempiria

Ce type d’hypnose a pour but d’induire une expansion de conscience qui vous procure une sensation de voyages extracorporels, fantastiques avec une certaine dimension.

L’hypnose : quand peut-on l’appliquer ?

L’hypnose : que faut-il savoir sur cette pratique ?Plus souvent utilisée dans les domaines tels que la médecine ou encore la psychothérapie, l’hypnose constitue un traitement efficace pour :

  • Les douleurs ;
  • La perte du poids ;
  • Le stress ;
  • L’insomnie ;
  • L’addiction au tabac et à l’alcool ;
  • Les crises d’angoisse ;
  • Etc.

Par ailleurs, l’hypnose est également utilisée au cours des séances de sexothérapie. Là, elle aide à sortir de l’angoisse liée à la performance sexuelle, facilite le lâcher-prise du corps et de l’esprit. Elle permet également de se reconnecter à ses sensations et à ses besoins.